Partagez | 
 

 Let's start the game [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je suis au lycée de Hanawa
Messages : 35
Date d'inscription : 21/08/2012

Âge : 20 ans
Orientation : hétéro

MessageSujet: Let's start the game [PV]   Ven 19 Oct - 15:48

Toc. Il avait à peine eut le temps de remettre les pieds dans l'enceinte de l'univeresité que le voilà plaqué à un des murs froids du bâtiment, ses doigts glacés se faufilant au travers des cheveux d'une jolie japonaise et ses joues rougies par le froid d'octobre, écarlates, se réchauffant au creux de l'épaule très féminine de sa compagne. Rien de mieux, il n'y avait rien de mieux que de retrouver la vie après tous ces longs mois tortueux de solitude. Oh, certes, ces les filles de son ancien village étaient bien foutues et, pour la plupart, plutôt expérimentées – du moins, celles qui passaient dans son lit. Mais, étrangement, après avoir passé près d'un an en compagnie de ces charmantes japonaises d'Hanawa, il n'y avait jamais rien qui pouvait comparer à l'innocence de ces jolies poupées. Pas qu'il aimait les corrompre – il avait plutôt appris à apprécier un peu mieux les femmes qui se respectaient et pouvaient compter leurs aventures passées sur les cinq doigt d'une seule main. Pas qu'il les traitait mieux que les autres, cela dit, mais... « Ryô-kun... allez... juste quelques minutes, et puis... » disait-elle alors que lui il grognait, elle, couinant alors qu'elle glissait un genou entre ses jambes pour mieux le convaincre, suppliante. Un sourire malicieux aux lèvres, ses doigts pianotant le long de son torse, elle laissa aller un petit rire, sot, aïgu et particulièrement énervant. « comme ça, je pourrai te présenter... une de mes copines. » le joint chancelant au coin de ses lèvres le quitta, passant de ses lèvres à celles de la jolie brune. Et alors qu'il observait la figure de sa future conquête, il se demanda : quel homme pouvait-il bien être pour refuser de telles propositions ? De toute évidence, elle tenait à ce qu'il assiste à ce stupide jeu de... bouteille, et, visiblement, elle ne lui donnerait pas une nuit dans sa petite culotte de luxe tant qu'il ne jouerait pas le jeu. Oh, il ne fallait pas se méprendre : passer une nuit avec cette charmante mais très fatiguante créature ne valait pas qu'il bouge son royal derrière. Non – c'était plutôt l'idée d'en avoir deux pour le prix d'une, qui lui semblait... disons, alléchante. Et puis, pourquoi pas ? Il était de bonne humeur, ce soir. Normal : l'impression d'insatisfaction et de tristesse l'avaient quitté dès l'instant où il avait pu sentir la présence de sa moitié, même à quelques mètres, déjà. Alors, oui : pourquoi pas ? Il humecta ses lèvres, sa langue passant lentement le long de la supérieure alors qu'il baissait le regard vers le siens, haussant un sourcil alors qu'il pouvait voir les pupilles de sa compagne se faire particulièrement noires et énormes. Ah, oui... il lui retira le joint et en aspira une dernière bouffée, l'écrasant au sol, roulant les yeux. Eh bien, l'étudiante s'amuserait ce soir avec le très peu de consommation qu'il lui avait permise. 

Lorsqu'ils étaient entrés dans le bâtiment, le blond avait dû cligner des yeux quelques fois, tentant de s'ajuster rapidement à la nouvelle clarté un peu trop vive des couloirs du rez-de-chaussée. Il ne planait pas, pas encore, mais il avait déjà grimacé en observant les marches qui menaient aux cachots. Évidemment, il ne semblait pas y avoir de meilleurs lieux pour ce genre de jeux que l'administration ne permettrait probablement pas – surtout pas à cette heure puisque, de bonne mémoire, le couvre-feu n'était pas très loin et les couloirs commençaient à se faire déserts. Là, au moins, il n'y avait presque pas de chances qu'on les trouve. Il ne savait pas exactement dans quoi il se lançait mais, dans l'état d'esprit où il était : rien ne lui semblait être particulièrement mal et les possibles erreurs à commettre ne lui semblait en rien très graves. C'est vrai : pourquoi s'inquiétait-il toujours de ce genre de choses ? Soit, sa consommation du soir avait été particulièrement généreuse et, probablement, un peu plus puissante qu'à la normale mais qu'est-ce que ça pouvait bien faire ? Autant fêter, et le sérieux, il le reprendrait le lendemain, comme tous les autres étudiants... « nous nous sommes installés dans la salle interdite, » fit la mignonne, attirant l'attention – un peu à retardement – de Ryô, qui tourna lentement la tête, clignant des yeux.« comme ça, on a pas vraiment de chances de croiser un prof... » conclua-t-elle, lui lançant un clin d'oeil accompagné d'un sourire qu'il qualifia de malicieux et remplis de sous-entendus. Mais il ne s'avança pas trop, haussant simplement les épaules et, sans surprise, préférant ne pas répondre et glisser ses mains au fond de ses poches. 

Les marches avaient été rapidement franchies et, pourtant, elles lui avaient parut durer une éternité. Le temps était clairement déformé dans sa tête, et si une seconde pouvait paraître être une heure, une minute pouvait également paraître être une seconde. Il se retrouva donc à être très distrait tout au long du chemin et, forcément, passa le moment des explications, ne comprenant pas très bien lorsqu'elle lui expliqua plus clairement qui se retrouvait dans cette pièce. Pièce qui, autrefois, faisait peur à la plupart des élèves osant s'y aventurer : mais, maintenant, vu l'état dans lequel il était... il ne faisait plus très peur à aucun des élèves. Lorsqu'ils arrivèrent à destination, le premier réflexe du blond fut d'observer la lumière ambiante de la pièce : quelques lampes ici et là, donnant une ambiance un peu lugubre au dit endroit interdit, mais ça, ce n'était pas plus étonnant qu'autre chose non plus. Après tout, c'était l'ambiance générale qu'on retrouvait, dans les pièce interdites, donc... en seconde : son regard se posa vers la bouteille qui trônait au milieu de la pièce, autour de laquelle il y avait – visiblement – quatre coussins pour s'asseoir, dont deux déjà occupés, et deux autres, côte à côte, libres, pour lui et la jolie demoiselle – du moins, il supposa. Il humecta ses lèvres et cligna des yeux, son regard se posant vers l'autre jolie jeune femme. Blonde, cette fois, et visiblement, elle était déléguée. Une déléguée qui jouait à la bouteille ? L'idée lui paraissait tellement absurde qu'il ne put s'empêcher d'esquisser un mince sourire, son regard se posant ensuite vers la troisième personne. La mignonne ne lui avait pas parlé d'une troisième personne, mais elle était là : et lorsque, après avoir cligné des yeux, il réalisa que la dite troisième personne n'était pas exactement ce à quoi il s'attendait, il haussa un sourcil. Malgré tout – il était déjà en train de s'asseoir, les doigts de la japonaise fermement serrés à son poignet, sans vraiment réaliser qu'il le faisait. Il ne savait pas exactement s'il devait trouver la situation comique, absurde, ou dérangeante. Dans tous les cas, il n'arrivait pas à se faire une idée et la blonde avait déjà attrapé leurs deux mains pour qu'ils la serrent l'un l'autre, et lorsque la main du brun toucha la sienne, un rictus au visage, il pencha légèrement la tête. « je le connais, merci... » il humecta ses lèvres et se redressa un peu, ses mains venant prendre appuie au sol alors qu'il le fixait toujours de ce petit air amusé. Comme c'était intéressant de savoir que Yuu était un mauvais petit garçon, au fond de lui. Oh, quoi que, ça, avec l'alcool, il s'en doutait déjà... mais la bouteille en plus ? De mieux en mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis à l'universite de Hanawa
Messages : 45
Date d'inscription : 18/08/2012

Âge : 20 ans
Orientation : Hétéro

MessageSujet: Re: Let's start the game [PV]   Dim 10 Fév - 14:12


Yuu n'était pas quelqu'un qui croyait au destin, ni au karma, ni à toutes ces choses stupides et mystiques qui, supposément, animeraient et guideraient notre vie. Mais cela commençait certainement à devenir un peu douteux, dans sa tête. Bon, c'était peut-être l'alcool qu'il avait ingéré plus tôt dans la soirée, pendant la petite fête de retour à l'école qui n'était évidemment pas surveillée par un professeur et où même les nouveaux gamins avaient le droit de se servir -bien qu'il devait avouer n'en avoir vu aucun. Même les petits élèves n'avaient pas pointé leur nez. Mais où allait le monde ?- et il ne s'en était donc pas privé. Mais voilà, ce n'était pas la meilleure des idées visiblement, parce qu'il s'était fait entraîné dans un truc qu'il pouvait plus du tout contrôler.

Il était d'abord sortit faire un tour avec deux ou trois autres personnes et la copine d'un des jgars s'étaient ramenées avec des amies et au final il avait été séparé du groupe alors qu'une jolie petite blonde l'entraînait avec lui dans les couloirs en riant un peu bêtement, le faisant se questionner nettement sur sa sobriété. Elle l'arrêta juste en haut des escaliers menant aux sous-sols et se retourna vers lui, un énorme sourire sur les lèvres, le regard un peu vague; okay, elle était décidément saoule. Et il commençait aussi à se poser des questions sur les intentions de la japonaise. Il avait beau avoir son lot d'alcool dans le sang, il n'était certainement pas dans un état aussi avancé que la demoiselle et il n'avait pas du tout envie que cette nuit se termine dans une séance étrange de "tentative de rapprochement" d'une créature de la gente féminine. Il n'allait pas rechigner contre quelques baisers, certes, mais il n'était pas assez attiré par elle pour aller plus loin. Aucune possibilité qu'il le veuille, à moins évidemment que la mignonne cache une substance illicite dans le décolleté plutôt avantageux qu'elle portait. Mais aucun petit sachet ne sortit d'entre ses seins même si son regard restait fixé là, et il put entendre la élève rire avant qu'elle se penche vers l'avant en avançant les épaules pour donner plus d'ampleur à sa poitrine. Un sourire étira ses lèvres, un peu moqueur, et il leva une main pour suivre une clavicule du bout du doigt avant de glisser sa main sur son épaule pour l'éloigner de lui. Une lueur de déception passa sur le visage de la jeune femme qui lui fit une moue boudeuse digne d'un oscar qui le fit simplement rire. Il n'avait pas spécialement envie de se forcer à faire semblant d'apprécier, même s'il pouvait dire que la jeune femme avait des courbes particulièrement bien placées. Mais il n'avait pas envie de faire plus que regarder et- « j'ai promis à une amie de ramener quelqu'un d'autre avec moi en bas... » Il arqua un sourcil immédiatement, perdant un peu de son sourire. Qu'avait-elle l'intention de faire de lui ? Il ne voulait pas se retrouver dans un truc louche ou étrange, ce n'était pas ce qu'il avait dans la tête lorsqu'il s'était joint à la petite fête organisée par une bande d'ados qu'il commençait à bien connaître. « allez, soit gentil avec moi. » Son nez se retroussa et il leva les yeux au ciel. Il fit un vague mouvement de main qui pouvait décidément signifier n'importe quoi, mais qu'elle prit évidemment pour un accord tacite. Elle attrapa son poignet en riant, le tirant à nouveau dans les escaliers qu'ils descendirent presque prudemment, veillant à ne croiser personne, s'échappant dans une pièce qu'il mit du temps à reconnaître mais qui le fit frissonner. Le cachot 163. Il en avait entendu parlé mais ne l'avait jamais vraiment vu et...il pouvait assurer que les rumeurs n'étaient pas du tout invitantes. Mais il semblait plutôt en piteux état maintenant, et toute source d'horreur qu'il aurait pu trouver derrière la porte qui était supposément constamment verrouillée avant avait disparue. Tant mieux.

Ses yeux se portèrent au sol, et il fronça les sourcils. Poussiéreux, couvert de débris... pourquoi venir ici ? Il se doutait que l'absence de supervision avait un rapport là-dedans, mais il connaissait d'autres pièces bien plus agréables que celle-ci. Manque d'imagination peut-être ? Il se retourna en entendant la jeune femme fouiller dans le petit sac à main qu'elle transportait et sortir de minuscules objets, probablement touché par un sort de réduction. Elle trottina jusqu'à lui et lui tendit en riant, lui faisant signe d'ouvrir la main pour déposer les modèles miniatures sur sa paume. Il les fixa un instant, son cerveau un peu au ralentit lui faisant lentement comprendre ce qu'il avait là, et un sourire presque enfantin se logea sur ses lèvres. C'était une blague ou quoi ? Empoignant sa baguette, il lança le contre-sort sur les objets, faisant revenir à leur taille initiale quatre coussins moelleux et une bouteille de verre ronde et vide. Il n'y avait aucun doute sur les intentions de la jeune femme et de l'amie qui allait arrivé. Le jeu de la bouteille. Pourquoi pas...après tout, il fêtait la réouverture, il n'allait pas se plaindre d'un petit divertissement supplémentaire. Quatre coussins, quatre personnes, il supposait donc que l'amie de la demoiselle devait ramener un mâle elle aussi, ce qui pourrait peut-être éclairer sa soirée un minimum. Bien qu'il doutait fortement que l'autre homme puisse être attiré par les gens de son propre sexe vu la situation, et surtout vu comment la élève présente l'avait incité à la suivre. « ils devraient arriver bientôt, on s'est donné rendez-vous ici. » Il hocha distraitement la tête, l'observant vaguement prendre place sur l'un des coussins, obéissant par automatisme lorsqu'elle lui fit signe de s'asseoir près d'elle. Il doutait encore de la qualité de cette idée, et il sentait qu'il avait encore le temps de partir, mais il ne voulait pas décevoir la jeune femme, et que pourrait-il faire après ? Retourner à son dortoir ? Non merci.

Et donc non, yuu ne croyait pas en ces trucs mystiques et étranges, incontrôlables et incompris, mais il ne put que sourciller et se dire que peut-être que le hasard et le destin avaient décidé de former une alliance pour lui faire un petit coucou quand les deux autres personnes entrèrent dans la pièce. Ses yeux se fixèrent immédiatement sur la figure masculine, prenant à peine le temps de noter que la yongwang l'accompagnant faisait partit du groupe de élève avec qui il parlait régulièrement. Il sentit un espèce de froid bizarre s'installer dans son ventre alors qu'un certain malaise lui remontait le long de l'échine. Il osa à peine lever le regard plus haut que les épaules de l'japonais, même s'il savait qu'il n'avait rien à se reprocher, et surtout qu'il ne devait rien au jeune homme qui venait d'arriver. Comme il ne faisait pas un geste envers le nouvel arrivant, la blondinette à ses côtés prit les devant et attrapa son poignet pour le soulever, et ses yeux se levèrent finalement vers le visage de son vis-à-vis, croisant à peine son regard et apercevant à peine son rictus avant de détourner à nouveau le regard. Il avait l'impression d'être un gamin qu'on venait de surprendre en train de faire un mauvais coup, c'était pour dire. Ses doigts effleurèrent ceux de l'autre et il l'entendit finalement parler, annonçant qu'ils se connaissaient déjà, ce qui était en quelque sorte vrai... même si ce n'était pas particulièrement amical. Son regard se reposa sur la bouteille et il comprit finalement ce qu'il se passait. Le jeu de la bouteille. Il allait devoir embrasser soit ces filles, ce qui ne le dérangeait pas outre mesure, soit...lui. Ryô. Oh, il n'était pas rebutant, loin de là, mais il se sentait toujours un peu nerveux, un peu intimidé quand il était en présence de l'aîné. Mais bon, c'était peut-être le bon moment pour tenter quelques... rapprochements ? Pourquoi pas, après tout. Il releva les yeux, fixant l'japonais en tentant de paraître un peu plus sûr de lui, invitant d'un signe de main la brunette à sa gauche à tourner la bouteille, souriant un peu. « puisque tout le monde est là... on commence ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Let's start the game [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uname :: La pièce interdite-