Partagez | 
 

 [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je suis un habitant de Hanawa
Messages : 16
Date d'inscription : 08/10/2012

Âge : 34 ans
Orientation : Bi-sexuelle

MessageSujet: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 16:11


MORISHIMA HARUKA EST
Yli Hua Ming
INFORMATIONS

ÂGE : 34 ans

SEXE : volontier heu, féminin.

LIEU DE NAISSANCE : Singapour.

ORIENTATION : Bi-sexuelle.

MÉTIER : Gérante du Club de strip-tease.
CARACTERE

Vous aviez demander d'une manière qui vous avez fait passer pour un parfait imbécile, qu'elle genre de personne elle était, et on vous avait simplement répondu qu'elle était spéciale. Et au final il n'y avait peu être bien pas d'autre mot qui soient en mesure de relaté le phénomène qu'elle représentait. Au fil des conversation, il était ressorti que si l'on employait le terme « spéciale » ou « particulière » c'était juste pour ne pas regarder la vérité en face : folle à lier, dérangée, azimutée et tout un tas de truc en « ée » pas forcément reluisant. Des gens spéciaux vous en aviez rencontrés, fréquentés peu être, mais rien qui ne vous choqua comme elle pouvait bien le faire. D'abord, c'était peu être un femme, mais elle était bruyante, souvent vulgaire, très crue dans sa façon de parler. Elle buvait trop, fumait beaucoup, parlait tout le temps et criait des ordres à la volée. Et puis elle avait cette façon presque violente de se planter devant les gens de croiser ses bras sur sa poitrine pour signifier son mécontentement, son regard perçant étant capable du reste. Une main de fer dans un gant d'acier. Yili Hua Ming n'avait jamais fait dans la dentelle de toutes les manière et ce n'était pas ce beau matin que vous aviez pointé le bout de votre fichu nez à Hanawa qu'elle allait changer. Yili ne changeait jamais : c'était les autres qui s'adaptaient à sa vision. Le contraire aurai été franchement déplorable, voir catastrophique. En fait la seconde chose dont on vous avait fait part c'était son caractère emporté impulsif et violent. C'était ce genre de femme la patronne. Le genre qui te disait de la fermer si tu disais un mot de trop, ou qui te collait un point en pleine gueule juste par ce que tu avais eu le culot de la regarder d'une manière qui ne lui convenait pas.

Et elle n'avait pas besoin d'excuses pour rien. C'était une femme autocratique , autoritaire et qui avait sur les autres une influence non négligeable. Ce n'était un secret pour personne que la femme possédait des liens très étroits avec des gens peu recommandables un peu partout dans le pays, et alors-sans parler de sa maîtrise des arts martiaux-on avait peur sans doutes et on obéissait. Quelque soit son caprice, lubique qu'elle était, mais il n'y avait personne pour le lui faire remarquer. Quoique dans l'absolut on doutât profondément que ça ai pus avoir quelque impact sur elle. Yili Hua était ainsi faite, elle se fichait de ce que pensait les gens et de manière générale elle se fichait plus encore de ce qu'ils pouvaient bien dire. Comme si elle n'avait rien d'autre à faire que de se soucier des revendications des autres. Elle avait un buisness à gérer et pas le temps pour les bavardage. La diplomatie n'avait jamais eu une réelle importance dans son mode de fonctionnement. A ce sujet d'ailleurs elle n'acceptait aucun compromis : on se pliait et c'était tout. Par ce qu'elle n'aurai pas hésité à déclencher une troisième guerre pour obtenir entière satisfaction ou l'objet de son nouveau caprice. Le bien le mal, toutes ses choses étaient bien alternative pour elle, par ce que de toutes les manière elle ne cherchait ni l'origine de l'un ni la source de l'autre, les choses étaient ce qu'elles étaient et elle s'en démerdait très bien. En dehors du fait que vous auriez pus la croiser dans une rue affublée d'oreilles de chat ou de lapin, voir sapée comme une strip-teaseuse, Yili Hua Ming pouvait au premier abord paraître parfaitement normal, et non pas passer pour une radicaliste scandaleuse, Lubrique et maniaque de l'autorité. Mais forcément, pour cela il aurait encore fallut que vous n'ayez pas eu la chance /malchance (rayez la mention inutile) de tomber sur un bardot braillard qui vous aurez tout révélé de sa véritable personnalité.

Pour les gens qui la connaissait en dehors du contexte de son travail et qui finissaient par accepter son exentricité notoire, Yili Hua Ming restait une amie profondément attachante mais qui avait à l'égard de la société une hypocrisie bien sentie et même pas dissimulée. Un manipulatrice sans vergogne qui n'avait pas peur de s'auto qualifier de parfaite garce lorsque la situation l'exigeait. Si l'on était de son côté tout pouvait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, dans le cas contraire elle pouvait s'arranger pour faire de votre vie un véritable enfer.
Malgré ceux, d'autre vous l'aurait décrite comme une jeune femme pleine de vie, heureuse d'être et Bout en train. Le genre de nana avec laquelle on as envie de trainer par ce qu'elle s'amuse facilement mais aussi une personne intelligente, calculatrice qui possédait toujours une longueur d'avance sur les autres. Digne de confiance, Un peu enfantine, enjouée avec le rire facile, boudeuse capricieuse, narcissique et généreuse. Une dualité certaine qui laissait à penser qu'elle n'était finalement rien de tout ça. Plus sombre sans doute, dangeureuse proxénète qui ne se cachait même pas pour faire son trafique humain. Comment pouvait-elle être à la fois si mauvaise et si douce … ? femme ou démon, peut-être les deux, qu'en sait-on ?
HISTOIRE

« Tap. Tap. Tap. Tap. » le bruit incessant des ses ongles parfaitement manucurés sur le plan de travail en bois du bar du club. Les danseuses n'étaient pas encore arrivée et le Barman stagnait dans un état de semi-conscience. Bien évidement pour rien au monde il n'aurai levé les yeux pour croisé le regard bleu-gris et assassin de sa patronne. Dire qu'elle était furieuse aurait été un doux euphémisme en comparaison de l'état de colère farouche et incommensurable qui la gagnait peu à peu. Pour des broutilles qui plus est !
_Je peu savoir pourquoi on as de la encore de la suze et toujours pas de Sake ? Obata, regardes moi quant je te parle, tu sais bien que je déteste quand on ne le fait pas. il avait levé les yeux lentement, et tenter de regarder tout ce qui de son corps n'était pas ses yeux, ses mains, sa poitrine, ses épaules...tout : pourvu que ça ne soit pas ses mirettes assassines et impitoyables.
_Dans les yeux sombre idiot, regardes moi dans les yeux et répètes moi ce que j'ai demandé. il s'exécuta bafouillant sérieusement, qu'elle avait réclamé du Sake et qu'elle n'acceptait jamais de compromis. jamais. son point s’abattit avec force sur la table et après avoir violemment insulté son barman en chinois elle disparu dans la réserve.

Pour comprendre les raison de son besoin maladif d'autorité, il fallait remonter dans la plus tendre enfance de Yili Hua. Elle était d'un mariage arrangé entre la fille d'un lobbyiste chinois qui vendait des armes à tire la rigot et un jeune héritier de Hong-Mon (mafia chinoise) domicilié à Singapour depuis trois générations. Pas étonnant qu'entre grand père terroriste et papa mafiosi, la petite princesse née au moi de novembre, aie vite ressenti le besoins de faire valoir ses droits. Qui aurait pus refuser quoique se soit à la fille d'un homme aussi dangereux que Feng-shuan Ming ? Certainement pas le directeur de l'école ultra-select dans laquelle elle entra dès son plus jeune âge, pas non plus le très haut chef de la police de Singapour qui se verrait plus tard dans l'obligation de cacher toutes les bévures de Mademoiselle l’héritière de la grand famille Ming. Pourtant , n'importe qui vous aurez dit que la gamine si capricieuse et pourie gâtée soit-elle n'était pas mauvaise et n'avait sans doute pas même conscience de la vérité des choses dans sa famille. À sa voir que tout les hommes qui vivaient au domaine n'étaient pas de gentils monsieur mais des assassins sans scrupules qui n'avaient d'yeux que pour la nouvelle héritière. Par ce qu'elle ferai peu être quelque chose de grand, ou peu être pas, mais c'était une fille et un véritable avantage par ce que son mariage à une autre famille de Hong-mon apporterai à la leur une expansion notable. Mais ça il aurai fallu le lui expliquer. Yili dès sa naissance avait jouit du privilège d'être une enfant voulue et pleinement consentie par les deux partie qui -si elle n'obtenait qu'une froide affection de sa mère- avait à elle toute l'adoration de son père.

L'adolescence pointa son nez avec une rage et une violence hors du commun. Une petite princesse capricieuse et riche qui se lance dans l'art du combat Shaolin et notamment le Wing-chun (littéralement « printemps éternel », la plus agressive et la plus efficace des écoles de boxe Shaolin), était par la suite forcément méllée à tout un tas de bagarre peu acceptable pour la plus part des gens mais qui dans un contexte de peu de morale et de violence vulgarisé trouvait une place de choix. Forcément ça valorisait encore plus que jamais l'idée que l'enfant était précieuse. Caprice pour caprice. Tout le monde s'en balançait bien dans le fond qu'elle soit une vraie garce du moment qu'elle rendait bien compte alentours de la violence du clan Ming. Et qu'elle use de son influence en tout et pour tout, ça allait forcément pour arranger les affaires de Papa. Et ça elle l'avait bien compris. Ça montrait bien ou se situait le monopôle du pouvoir. Elle avait passé tout son primaire et son collège avec des résultat plus que bon et ça n'as pas été une suprise qu'elle soit accepté dans un excellent lycée qu'à la suite de ses études secondaires elle parvienne à entre dans une école de sciences Politiques plus que reconnue. Elle avait pas mal de choses à apprendre , hein , pour gérer la boutique familiale. Mais comme elle apprenait vite... elle passa à une vitesse peu croyable de la théorie à l'application, après avoir passé six ans à sciences po' et encore Quatre ans en fac de droit. Elle s'empara d'une branche parallèle du Buisness familial avec la ferme intention de l’épandre. Le proxénétisme, le trafic de drogue,...toutes ces choses qui avaient fait son quotidien. Rien de bien anormal dans le fond. Et puis finalement, pourquoi le taire ? Yili Hua avait un don pour les affaires et un charme clairement définissable qui s'agrémentait par des atours qui laissaient difficilement indifférent, elle obtenait en systématique ce qu'elle voulait.

Avec une vie pareille, comment aurait-elle pus changer en arrivant au Japon ? D'autant qu'elle n'était pas venu pour les vacances. Ce n'était pas un hasard si elle s'était installée à Hanawa cinq ans plus tôt et ce n'était pas un hasard non-plus si elle avait racheté pour une poignée de pain l'enseigne connue dans le coin de « Yes Andy ». le hazard de toutes les manière elle n'y avait jamais cru. On naissait avec des qualité ou pas, personne ne choisissait, elle avait juste tiré le bon numéro. Elle avait viré sans préavis le précédent propriétaire pour y induire sans vraiment de secret le fruit de son exportation Singapourienne de premier choix. Drogue , fille de joie, et même des hommes ! Pourquoi pas aprés tout, tant que ça rapporte, c'était pas elle qui allait lésiner sur les moyens utilisés. Alors c'est comme ça actuellement. Il y as les danseuses, il y as les clients et il y as Yili-Hua et son petit commerce du bonheur. Yli Hua et sa perversité, ses minauderies de fausses prude et son jeu de la maîtresse idéale. Et elle gère son entreprise la fi-fille à papa. Comme un chef même . Même qu'elle pense à devenir indépendante.
DERRIÈRE L'ORDI.

VOTRE ÂGE : On ne demande pas son âge à une fille voyons !

VOTRE PSEUDONYME : Yili, Votre altesse, seigneur tout puissant, notre père qui êtes aux cieux.../PAN!/

COMMENT AVEZ VOUS TROUVER HANAWA S. ? Via un Partenariat (ou tout du moins une demande en cours de traîtement...).

DES SUGGESTIONS A FAIRE ?oui, j'ai toujours des suggestion à faire, du genre : venerez-moi, vouez moi un culte et heu...non en fait je n'ai rien à dire...

CODE DU RÈGLEMENT :validé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis au lycée de Hanawa
Messages : 35
Date d'inscription : 21/08/2012

Âge : 20 ans
Orientation : hétéro

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 16:15

Welcome, jolie demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un habitant de Hanawa
Messages : 16
Date d'inscription : 08/10/2012

Âge : 34 ans
Orientation : Bi-sexuelle

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 16:20

Merci bien <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un habitant de Hanawa
Messages : 35
Date d'inscription : 19/08/2012

Âge : 26 ans
Orientation : Hétéro

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 16:26

Bienvenue sur le forum ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis au collège d'Hanawa
Messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2012

Âge : 14 ans
Orientation : Bisexuelle à tendance Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 16:29

Bienvenue à toi, bonne continuation dans ta présentation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un habitant de Hanawa
Messages : 16
Date d'inscription : 08/10/2012

Âge : 34 ans
Orientation : Bi-sexuelle

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 17:03

Merci à vous, j'avance, j'avance et je me régale à tapoter sur mon clavier #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis au lycée de Hanawa
Messages : 50
Date d'inscription : 19/08/2012

Âge : 18 ans
Orientation : Bi

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 18:48

Wow, qu'elle est jolie. **
Bienvenue sur le forum et bonne chance pour le reste de ta fiche. ~

_________________


open your mind before your legs, please.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis au lycée de Hanawa
Messages : 99
Date d'inscription : 28/07/2012

Âge : 17 ans
Orientation : Hétérosexuelle, quoi que... ?

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 18:58

Oh, on a le droit à une très belle gérante. Je sens que ma petite Haruna va vouloir froder pour y entrer, haha.
Ahem. Bienvenue sur le forum, je valide ton code et... je te souhaite bonne chance pour la fin de ta fiche ! Si tu as une question, n'hésites pas à envoyer un petit MP. ~

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uname.forums-rpg.com
avatar
Je suis un habitant de Hanawa
Messages : 16
Date d'inscription : 08/10/2012

Âge : 34 ans
Orientation : Bi-sexuelle

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 19:21

Merci à vous tous et je serai heureuse de voir ta petite Haruna Frauder pour entrer dans mon club si le post m'est accepté. j'en profite pour Uper car j'ai terminé. <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
je vois et j'entends tout.
Messages : 26
Date d'inscription : 18/08/2012

Âge : ...
Orientation : ...

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 19:49

Très bonne fiche. ~

Bravo à toi, l'ami.
Habitant
tu es validé(e).
bravo à toi, te voilà officiellement membre de notre forum et habitant de Hanawa !

Bon, voilà, tu as réussis avec succès la terrible épreuve de la validation de fiche. Maintenant il te reste quelques petits trucs à faire histoire de créer une vie intéressante à ton personnage. Tout d'abord pense à recenser le métier de ton personnage et à lui prendre un appartement. Après cela, je pense que tu auras envie de RP, non ? C'est le but de ce forum après tout ! Pour ça rien de plus simple, il te suffit de créer ta demande de RP ou de répondre à celle d'un autre membre. Bon, je te rassure il n'y a pas que le RPG qui compte sur ce forum, pour t'en rendre compte il te suffira d'aller faire un tour dans la partie flood, un coin convivial qui permet aux membres de se connaitre un peu plus ! Bref, voilà un bref résumé des premières choses à effectuer, c'est tout ce que j'avais à te dire. Maintenant c'est à toi de voler de tes propres ailes ! Amuses-toi bien sur Hanawa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je suis un habitant de Hanawa
Messages : 16
Date d'inscription : 08/10/2012

Âge : 34 ans
Orientation : Bi-sexuelle

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   Lun 8 Oct - 19:53

Merci merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminée] Il y avait les femmes, et il y avait Yili...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uname :: AVANT TOUTE CHOSE :: fiches validées-